Voici le palmarès 1938-1939 du Collège de La Réole Après avoir vu le livret 1940-1941, un ami a trouvé ce livret : son père Jean Mandrau ori...

Voici le palmarès 1938-1939 du Collège de La Réole


Après avoir vu le livret 1940-1941, un ami a trouvé ce livret : son père Jean Mandrau originaire de Ladaux a passé son baccalauréat à La Réole.
Notez que la Réole dépendait de l'Académie de Bordeaux, alors que le livret de 1941 dépendait de l'Académie de Toulouse et ce, pendant tout le gouvernement de Vichy.

Cliquez sur la photo pour afficher en grand

    Parmi le personnel, ceux qui ont connu Pierre Laville dans les années 50-60 seront surpris de savoir qu'il assurait le dessin et... la gymnastique en 1939 !
Vous trouverez aussi beaucoup de Réolais nés entre 1920 et 1930 :
    Edouard Molinaro en classe de Septième, Elie Bobroff qui rafle tout en Huitième, Josette Vigouroux et Georges Saubat en classe enfantine, déjà pas mal de filles aux premières places : Mlles Ithier, Martranchar, Banquet, Fauchez... et des noms connus Marc Morell, Max Souan, Michel Mau, Georges Petiteau et Jean Arrouays etc. 

ICI le lien vers le livret

Voici les liens vers tous les articles et les pages du Blog Cliquez sur le nom de l'article pour l'afficher Articles    - ...

Voici les liens vers tous les articles et les pages du Blog



Cliquez sur le nom de l'article pour l'afficher

Articles  
- 1900-2000_100ans de vie Réolaise          Reprise par le Réolais en 2000 d'articles de l'Union
À la une de Télérama                                L'article Télérama du 19 octobre 2019 sur La Réole
- Agenda-de-Jean-reolais-de-1864-1877    La vie d'un Réolais au 19°siècle
Almanach du Réolais de 1910                  Un almanach Vigouroux de 1910
Aviron S Réolais bientôt 140 an            Histoire du club de 1883 à 1983
Château des Quat'Sos : Pierre Laville      Des études et des tableaux de Pierre Laville
- Chroniques Réolaises..                             Par Christo Laroque
- Collège de la Réole 1941                         Palmarès du Collège en 1941                           
De drôles de poissons dans la Garonne ! Février 1963, les Lourmais nagent depuis Toulouse 
Des pompes …                                          Les pompes au coin des rues
- Edouard Molinaro                                     Une enfance réolaise
Frankton 1942                                           1942, des commandos anglais à La Réole
- Francis Carretey                                         Peintre et coiffeur
Georges Lanoire, poète                             Une plaquette de 42 pages éditée en 1912 
Guide Illustré de La Réole                        Un guide édité en fin des années 30
Jodjana : de Yogiakarta à La Réole           Le père de Mme Chavoix-Jodjana à La Réole
La Réole 1977                                           Un film de 14 mn tourné par France 3 en 1977
La Réole ville marraine de guerre             En 1916 La Réole adopte un village bombardé
Le pont du Rouergue                                  L'histoire des ponts du Rouergue
Les Cahiers de l'Entre-Deux-Mers             Une sélection des CEDM traitant de La Réole
Les Cahiers du Réolais                              Tous les 100 numéros des CDR de 1947 à 1974
- Nicole Petiteau : Libraire                           La fille de Pierre Petiteau
Ninou et le Volley-ball                               Une vie au bord de la Garonne
Photos aériennes de La Réole                     Les photos aériennes de l'IGN depuis 1930
Rouergue plage                                           Avant la piscine on se baignait dans la Garonne
Réolais Champion Olympique  de Rugby  Pierre Petiteau aux JO de Anvers en 1920
Villa Cassinogilum                                      La villa de Charlemagne à Caudrot ? Brochure de 36 p.

Pages 
Albums photos                                              Des photos par famille, activité, 
Inondations                                                    Photos et vidéos des inondations
Pourquoi ce blog ?                                   
Sites voisins

Si vous voyez des erreurs ou des choses à compléter, merci de mettre un commentaire ou bien  me contacter 

     Édouard Molinaro est né à Bordeaux en 1928, fils de Georges Molinaro, prothésiste dentaire et de Renée Molinaro née Almayrac, chirurgie...

    Édouard Molinaro est né à Bordeaux en 1928, fils de Georges Molinaro, prothésiste dentaire et de Renée Molinaro née Almayrac, chirurgien dentiste.
    Ses parents s'installent à La Réole au milieu des années 30,

Edouard Molinaro : Intérieur soir, page 17
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 17
Éditions Anne Carrière Paris 2009 
ISBN 978-2-8433-7558-3



Georges Molinaro
Renée Molinaro
Édouard, vite surnommé Doudou, commence sa scolarité dans les classes primaire du Collège de La Réole.
     Première rencontre avec E Molinaro   
Les amis du Collège

C'est pendant cette enfance réolaise qu'il découvre tout ce qui fera le sel de sa vie :

- l'aviation 
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 14

- Le cinéma
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 25

Ayant de la suite dans les idées, Doudou Molinaro envisage de projeter lui même des films pour ses copains d'école !
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 26

Projecteur à manivelle Pathé Baby 9,5 mm
    
Les séances de projection chez Édouard Molinaro 

Puis au bout de quelques mois, sautant le pas, pourquoi ne pas créer directement  
ses propres films !
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 28

Enfin elle arrive ! (merci les staphylocoques dorés)..
.
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 44

Caméra Pathé Nationale 9,5 mm
     vidéo 1 -                              vidéo 2 (suite)   
Les staphylocoques à l'origine de l'achat des la caméra 

Né en 1928, arrivé en 1934 à La Réole, Édouard Molinaro a 12 ans en 1940. 
La vie à La Réole (en zone libre jusqu'en novembre 1942) n'était pas trop dure pour le fils unique d'un couple de dentistes. 

Les activités, hors du lycée :
- L'aviation 
qu'il découvre à l'"Aéroclub de Guyenne et du Réolais" et qui ne le quittera pas.
  

- Le cinéma dont il fera son métier.

- Le vélo,
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 21
Pierre  Andrieu Laclavetine ; Vélo

 - La Garonne l'été,
Pierre  Andrieu Laclavetine ; Garonne

- Les amis d'enfance
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 19

Pierre  Andrieux Laclavetine ; amis de La Réole                                         

 - La foire de la Toussaint  
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 43

- En famille :
A Pau, ville de son grand père, il assiste au grand Prix avec Nuvolari (p 35), à Mont de Marsan, dans les arènes les corrida et aussi Charles Trenet, l'orchestre de Ray Ventura, au stade les joueurs du Stade Montois et même pendant la guerre les Messerschmitt 109 de l'école de pilotage (p 36).
Vacances au Cap Ferret (p 39), Joséphine Baker à Bordeaux (p 39) et pendant l'occupation un voyage à Paris chez un ami médecin : il voit Pierre Fresnay dans un théâtre des Champs Elysées (p 41) et même un voyage en Corse avec ses parents à vélo Ajaccio-Calvi (p 42).
Une éducation très moderne (les restes de 1936.?) 
La Primastella Renault familiale

Une vie agréable pour le fils unique d'un couple de dentiste très modernes dans une région relativement épargnée par la guerre.

- Les premières amours
Les deux réolais les plus célèbres de la deuxième moitié du XXe siècle se sont connus au lycée de La Réole et sont tombés en amour.
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 48

Michèle Barbe devenue Michèle Perrein journaliste et écrivain à succès suivra une carrière parallèle à celle d'Édouard Molinaro.

- Les premiers films 
Ce furent bien sûr des courts métrages tournés avec la caméra Pathé Nationale 9,5 mm
Édouard Molinaro : Intérieur soir, page 53

Pierre  Andrieux Laclavetine ; les courts métrages                                        

Après son Bac il monte à Paris préparer une licence de philosophie et le concours d'entrée à l'institut des hautes études cinématographiques (p 50).
Néanmoins il continue ses tournages de courts métrages pendant les vacances scolaires avec ses copains du collège : Pierre Andrieux Laclavetine, Annie Grillon, et surtout Michèle Barbe.
1945 -Court Métrage La Rose et le réséda - de Édouard Molinaro 
1946 -CM Evasion – de Édouard Molinaro
    + scénario, directeur de la photographie & production
1946 -CM Un monsieur très chic – de Édouard Molinaro
    + scénario & production
1946 -CM Le cercle – de Édouard Molinaro
    + scénario & production
1948 -CM Le verbe en chair – de Édouard Molinaro
    + scénario & production
1950 - CM L’honneur est sauf – de Édouard Molinaro avec Michèle Barbe + scénario, montage & interprétation. Tourné pendant les vacances de Noël à La Réole.
1953 -CM Chemins d’avril – de Édouard Molinaro avec Michèle Perrein,  assistant Jacques Christobal

En parallèle il continue son apprentissage comme assistant et comme réalisateur de courts métrages techniques
1947Un flic – de Maurice de Canonge avec Lucien Coëdel
    Seulement stagiaire assistant réalisateur
1948Le cœur sur la main – de André Berthomieu avec Bourvil
    Seulement stagiaire assistant réalisateur
Du Guesclin – de Bernard de La Tour avec Fernand Gravey
    Seulement troisième assistant réalisateur
1949CM Les eaux prisonnières – de Edouard Molinaro
    + scénario & montage
CM L’âme du vin – de Edouard Molinaro
    + scénario & montage
1950CM Le miracle de Sainte Anne / La langouste qui ne pense à rien 
de Orson Welles avec Suzanne Cloutier
  stagiaire assistant réalisateur & caméraman
CM L’honneur est sauf – de Édouard Molinaro avec Michèle Barbe
    + scénario, montage & interprétation
1953Le comte de Monte-Cristo, 1ère époque : La trahison 
de Robert Vernay avec Jean Marais
   second assistant réalisateur
Le comte de Monte-Cristo, 2ème époque : La vengeance 
de Robert Vernay avec Lia Amanda
   second assistant réalisateur
En 1954 il réalise une version professionnelle de l'"honneur est sauf"
Geneviève Cluny La femme infidèle
Jean Marsan         Le mari cocu
Édouard Molinaro L'amant
Yves Robert
Prix : Oscar amateur du C. A. C. F. du meilleur interprète à Edouard Molinaro.

Après cette date Édouard Molinaro se consacre à sa carrière parisienne, ses parents ayant quitté leur cabinet dentaire pour Clairac où son père décèdera en 1957.



Tournage sur le pont


Au Rouergue : Doudou au volant, Guy Ribéra (chapeau melon), Pierre Andrieux (passager)

Ci-dessous : "Chemins d'Avril" tourné en 1953 avec l'aide de Michèle Perrein et Jacques Christobal


Vidéo qui parlent de Édouard Molinaro :


Nous nous sommes tant aimé FR3 - 24'  Ici 
 
La carrière de Molinaro : il parle de La Réole de 3'38" à 4' '48"
 

Mon oncle Benjamin - 9'  Ici  Interview J Brel et E Molinaro

L'emmerdeur- extrait  3'  Ici   Edouard Molinaro joue le rôle du barman
 

E. Molinaro à propos de sa carrière -2000- Vidéo Ina.fr -2'34"  Ici

E. Molinaro  la musique de : Un témoin dans la ville-1960   Vidéo Ina.fr 3'30"  Ici

Des femmes disparaissent - 1959-Entretien avec E. Molinaro - Vidéo Ina.fr Ici

Audio :

Grand Entretien Edouard Molinaro _ François Busnuel - 51'- France Inter Ici

Interview d'Edouard Molinaro- 1969 - Audio- 11' - Ina.fr Ici

Photos  :




Biographie

Né le 13 mai 1928 à Bordeaux, Edouard Molinaro passe son enfance en Aquitaine avant de rejoindre Paris à La Libération. Dès 1947, il fait son entrée dans le monde du cinéma en devenant assistant réalisateur de Maurice de Canonge, André Berthomieu ou Robert Vernay et enchaîne des films industriels ainsi que des courts-métrages.

En 1957, Edouard Molinaro passe à la réalisation de son premier long-métrage «Le dos au mur» d’après Frédéric Dard avec Jeanne MoreauGérard Oury et Philippe Nicaud. Fort de ce succès, il se spécialise dans les films policiers avec Robert HosseinLino Ventura ou Roger Hanin comme interprètes. En marge de la «Nouvelle Vague», celui que l’on surnomme «Doudou» dirige Brigitte Bardot et Anthony Perkins dans «Une ravissante idiote» (1963). En 1967, il est sollicité par Louis de Funès pour l’adaptation de la pièce «Oscar» de Claude Magnier. En dépit des relations orageuses entre le comédien et le réalisateur, le duo se reconstitue pour «Hibernatus» (1969). Le succès de «Mon oncle Benjamin» (1969) avec Jacques Brel occulte les autres longs-métrages plus personnels du réalisateur.

Dans les années soixante-dix, Edouard Molinaro se spécialise dans des pièces de boulevard à succès. «L’emmerdeur» (1973) d’après Francis Veber scelle la rencontre de François Pignon et d’un tueur à gages incarnés par Jacques Brel et Lino Ventura. Les films «La cage aux folles» (1978) et «La cage aux folles II» (1980) d’après Jean Poiret avec Michel Serrault et Ugo Tognazzi sont couronnés de succès. «Pour cent briques, t’as plus rien» (1981) d’après Didier Kaminka révèle Daniel AuteuilGérard Jugnot et Anémone. Parallèlement à sa carrière cinématographique, il fait quelques incursions sur le petit écran où il dirige Simone Signoret ou Michèle Morgan, réalise une mini-série «Claudine» (1978) avec sa compagne Marie-Hélène Breillat et adapte «Au bon beurre» (1980) de Jean Dutourd avec Roger Hanin. Après l’échec de l’adaptation de la pièce «L’amuse-gueule» de Gérard Lauzier sous le titre «À gauche en sortant de l’ascenseur» (1987) avec Pierre Richard, il délaisse le cinéma pour la télévision. Il met en scène des téléfilms ou des séries de prestige dont la production est assurée par Christine Gouze-Rénal. Avec Michel Piccoli en interprète principal, il adapte «La ruelle au clair de lune» (1988) de Stefan Zweig, «Les grandes familles» (1989) de Maurice Druon ou «L’amour maudit de Leisenbohg» (1990) de Arthur Schnitzler.

Dans les années quatre-vingt dix, Edouard Molinaro fait un retour remarqué avec deux films historiques. Dans l’adaptation de la pièce «Le souper» (1992) de Jean-Claude Brisville, il dirige Claude Brasseur et Claude Rich qui composent respectivement Fouché et Talleyrand lors d’un duel verbal dont l’enjeu est l’avenir du pays. Jean-Claude Brisville et Edouard Molinaro collaborent de nouveau à partir d’un scénario inachevé de Sacha Guitry pour «Beaumarchais, l’insolent» (1995) avec Fabrice Luchini. Mais de nouveau, il s’éloigne du cinéma pour la télévision. Il réalise une quinzaine d’épisodes de la sitcom «H» (1998) qui révèle Jamel Debbouze, une adaptation de «Nana» (2000) avec Lou Doillon ou des épisodes de la série policière «Navarro» (2004) avec Roger Hanin. Pour sa belle-fille, Axelle Laffont, il met en scène sa première pièce «Fume cette cigarette» (2011) au Théâtre des Mathurins. Agé de 85 ans, Edouard Molinaro succombe à une insuffisance respiratoire à l’hôpital Tenon, le 7 décembre 2013, à Paris.

© Olivier SINQSOUS

Filmographie

1946       CM Evasion – de Edouard Molinaro (tourné dans le réolais)
 + scénario, directeur de la photographie & production

1947        Un flic – de Maurice de Canonge avec Lucien Coëdel
Seulement stagiaire assistant réalisateur

1948        Le cœur sur la main – de André Berthomieu avec Bourvil
Seulement stagiaire assistant réalisateur
                Du Guesclin – de Bernard de La Tour avec Fernand Gravey
Seulement troisième assistant réalisateur
                CM Un monsieur très chic – de Edouard Molinaro (tourné dans le réolais)
+ scénario & production
                CM Le cercle – de Edouard Molinaro (tourné dans le réolais)
+ scénario & production
                CM Le verbe en chair – de Edouard Molinaro
+ scénario & production

1949 CM Les eaux prisonnières – de Edouard Molinaro
+ scénario & montage
                CM L’âme du vin – de Edouard Molinaro
+ scénario & montage

1950 CM Le miracle de Sainte Anne / La langouste qui ne pense à rien ( the miracle of St. Anne / the unthinking lobster) de Orson Welles avec Suzanne Cloutier
 Seulement stagiaire assistant réalisateur & caméraman
                CM L’honneur est sauf – de Edouard Molinaro avec Michèle Barbe (tourné dans le réolais) + scénario, montage & interprétation

1953 Le comte de Monte-Cristo, 1ère époque : La trahison – de Robert Vernay avec Jean Marais
Seulement second assistant réalisateur
                Le comte de Monte-Cristo, 2ème époque : La vengeance – de Robert Vernay avec Lia Amanda. Seulement second assistant réalisateur
                CM Chemins d’avril – de Edouard Molinaro (tourné dans le réolais) + scénario                                  CM La meilleure part – de Edouard Molinaro  + scénario
                CM Cheval d’acier – de Edouard Molinaro + scénario
                CM Demain nous partirons – de Edouard Molinaro   + scénario
                CM Maisons à la chaîne – de Edouard Molinaro  + scénario
                CM La pénicilline – de Edouard Molinaro  + scénario

1954 Votre dévoué Blake – de Jean Laviron avec Eddie Constantine
Seulement second assistant réalisateur
                CM L’accumulateur au plomb – de Edouard Molinaro + scénario
                CM L’honneur est sauf – de Edouard Molinaro avec Geneviève Cluny
+ scénario & interprétation
                CM Energie, à vos ordres – de Edouard Molinaro + scénario
                CM Quai J4 – de Edouard Molinaro  + scénario

1955 CM Quatrième vœu – de Edouard Molinaro avec Georges Pierre  + scénario

1956 CM Les biens de ce monde – de Edouard Molinaro  + scénario & commentaires

1957 Le tombeur – de René Delacroix avec Denise Grey 
Seulement adaptation, dialogues & scénario
                Le dos au mur – de Edouard Molinaro avec Jeanne Moreau
                CM Les alchimistes – de Edouard Molinaro + scénario
Meilleur documentaire au festival international du cinéma de Karlovy Vary, Tchécoslovaquie
                CM La mer remonte à Rouen – de Edouard Molinaro  + scénario
                CM Appelez le 17 – de Edouard Molinaro  + scénario & directeur de la photographie

1958 Des femmes disparaissent – de Edouard Molinaro avec Estella Blain  + production
                Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura  + dialogues & scénario

1959 Une fille pour l’été – de Edouard Molinaro avec Pascale Petit + dialogues & scénario
                CM Philippe – de Edouard Molinaro avec Loleh Bellon  + scénario

1960 La mort de Belle – de Edouard Molinaro avec Alexandra Stewart
                La morte saison des amours – de Pierre Kast avec Pierre Vaneck  Seulement interprétation
                CM Petit jour – de Jacques Pierre avec Jacques Brel  Seulement interprétation

1961 Les ennemis – de Edouard Molinaro avec Dany Carrel + adaptation, scénario & apparition
                Les sept péchés capitaux – de Philippe de Broca, Claude Chabrol, Jacques Demy, Sylvain Dhomme, Max Douy, Jean-Luc Godard, Eugène Ionesco, Edouard Molinaro & Roger Vadim avec Dany Saval     Segment « L’envie »

1962 Arsène Lupin contre Arsène Lupin – de Edouard Molinaro avec Françoise Dorléac
+ scénario
                Vacances portugaises / Les égarements / Les sourires de la destinée – de Pierre Kast avec Michel Auclair  Seulement interprétation

1963 Une ravissante idiote – de Edouard Molinaro avec Brigitte Bardot
+ adaptation, dialogues & scénario

1964 La chasse à l’homme – de Edouard Molinaro avec Jean-Paul Belmondo  + apparition

1965 Quand passe les faisans / Quand passe les escrocs – de Edouard Molinaro avec Bernard Blier + apparition

1966 Peau d’espion – de Edouard Molinaro avec Louis Jourdan
+ adaptation, dialogues & scénario

1967 Oscar – de Edouard Molinaro avec Claude Rich  + scénario

1969 Hibernatus – de Edouard Molinaro avec Louis de Funès
                Mon oncle Benjamin, l’homme en habit rouge – de Edouard Molinaro avec Claude Jade et Jacques Brel  + scénario

1970 La liberté en croupe – de Edouard Molinaro avec Jean Rochefort
+ adaptation, dialogues & scénario
                Les aveux les plus doux – de Edouard Molinaro avec Philippe Noiret
+ adaptation, dialogues & scénario

1971 La mandarine – de Edouard Molinaro avec Annie Girardot + scénario

1972 Le gang des otages – de Edouard Molinaro avec Bulle Ogier

1973 L’emmerdeur – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
    + interprétation
                L’ironie du sort – de Edouard Molinaro avec Marie-Hélène Breillat
    + adaptation, dialogues & scénario

1974 TV Histoires insolites – de Edouard Molinaro avec Christine Kaufmann
    Série – Réalisation, adaptation & scénario de l’épisode « Un jour comme les autres avec des cacahuètes »

1975 Le téléphone rose – de Edouard Molinaro avec Mireille Darc

1976 Dracula père et fils ( Dracula and son ) de Edouard Molinaro avec Christopher Lee
    + adaptation, dialogues & scénario

1977 L’homme pressé – de Edouard Molinaro avec Alain Delon
TV Madame le juge – de Edouard Molinaro avec Simone Signoret
    Série – Réalisation de l’épisode « Le dossier Françoise Muller »

1978 La cage aux folles – de Edouard Molinaro avec Ugo Tognazzi  + scénario
                TV Claudine – de Edouard Molinaro avec Marie-Hélène Breillat
    Série – Réalisation des épisode « Claudine à Paris », « Claudine en ménage », « Claudine s’en va » & « Claudine à l’école »
                TV Il était un musicien – de Edouard Molinaro avec Michel Duchaussoy
    Série – Réalisation & scénario de l’épisode « Monsieur Strauss »

1979 Cause toujours…. Tu m’intéresses ! – de Edouard Molinaro avec Jean-Pierre Marielle
                TV La pitié dangereuse – de Edouard Molinaro avec Mathieu Carrière
    + adaptation, dialogues & scénario

1980 Les séducteurs ( Sunday lovers / an englishman’s home / i seduttori della Domenica ) de Dino Risi, Edouard Molinaro, Bryan Forbes & Gene Wilder avec Lino Ventura
    Segment « La méthode française »
                La cage aux folles II – de Edouard Molinaro avec Michel Serrault
                TV Au bon beurre – de Edouard Molinaro avec Roger Hanin

1981 Pour cent briques t’as plus rien… – de Edouard Molinaro avec Anémone
    + scénario & interprétation

1982 TV La veuve rouge – de Edouard Molinaro avec Françoise Fabian

1983 Une fille à marier ( just the way you are ) de Edouard Molinaro avec Kristy McNichol
1984 Palace – de Edouard Molinaro avec Claude Brasseur  + scénario
                La tête dans le sac – de Gérard Lauzier avec Marisa Berenson Seulement scénario
                L’amour en douce / Une amie de passage – de Edouard Molinaro avec Jean-Pierre Marielle

1986 TV Tiroir secret – de Edouard Molinaro avec Michèle Morgan
                Série – Réalisation de l’épisode « La saisie »
                TV Un métier de seigneur – de Edouard Molinaro avec Evelyne Bouix

1987 À gauche en sortant de l’ascenseur – de Edouard Molinaro avec Pierre Richard
                + apparition

1988 TV L‘ivresse de la métamorphose ( rausch der ferwandlung ) de Edouard Molinaro avec Mario Adorf
                TV La ruelle au claire de lune – de Edouard Molinaro avec Michel Piccoli  + scénario

1989 TV Manon Roland – de Edouard Molinaro avec Jacques Perrin  + scénario
                TV Les grandes familles – de Edouard Molinaro avec Pierre Arditi  Série

1990 L’amour maudit de Leisenbohg ( das schicksal des freiherrn von Leisenbohg ) de Edouard Molinaro avec Anouk Aimée  + scénario
                TV Le gorille – de Edouard Molinaro avec Karim Allaoui
                Série – Réalisation de l’épisode « La peau du gorille »

1991 Méchant garçon – de Charles Gassot avec Catherine Hiegel
                Seulement interprétation
                TV Coup de foudre – de Edouard Molinaro avec Catherine Zeta-Jones
    Série – Réalisation des épisode « Grand, beau et brun » & « Résurgence »

1992 Le souper – de Edouard Molinaro avec Claude Rich  + adaptation, dialogues & scénario
                TV La femme abandonnée – de Edouard Molinaro avec Charlotte Rampling + scénario

1995 The birdcage ( birds of a feather ) de Mike Nichols avec Gene Hackman
    Seulement sujet original
                Beaumarchais, l’insolent – de Edouard Molinaro avec Fabrice Luchini  + scénario
                TV Ce que savait Maisie – de Edouard Molinaro avec Sophie Duez

1998 TV Nora – de Edouard Molinaro avec Jean-Michel Dupuis + scénario
                TV H – de Edouard Molinaro avec Jamel Debbouze
                 Série – Réalisation de 18 épisodes entre 1998 & 1999

1999 TV Tombé du nid – de Edouard Molinaro avec Bruno Solo

2000 TV Nana – de Edouard Molinaro avec Lou Doillon  + scénario

2001 TV Le mal de mère – de Edouard Molinaro avec Michel Aumont   + scénario
                TV Madame Sans-Gêne – de Philippe de Broca avec Mathilde Seigner
    Seulement adaptation & scénario

2002 TV Un homme par hasard – de Edouard Molinaro avec Frédéric Diefenthal

2004 TV Une famille pas comme les autres – de Edouard Molinaro avec Line Renaud
                TV Navarro – de Edouard Molinaro avec Roger Hanin
    Série – Réalisation des épisode « Manipulation » & « Double meurtre »

2005 TV Les hommes de cœur – de Edouard Molinaro avec Patrick Catalifo
    Série – Réalisation des épisode « Nawin », « Le mal du pays » & « Pilote »
                TV Le tuteur – de Edouard Molinaro avec Roland Magdane
    Série – Réalisation de 5 épisodes entre 2005 & 2008

2007 TV Scénarios contre les discriminations – de Edouard Molinaro avec Héléna Noguerra
    Série – Réalisation de l’épisode « Dirty slapping »


Edouard Molinaro et le Jazz





Retour à La Réole :
Édouard Molinaro est resté en contact avec ses amis d'enfance Pierre Andrieux Laclavetine et Annie Grillon en particulier.

En 2012, il présente sa carrière lors d'une séance de L'université Populaire du Cinéma au Jean Eustache à Pessac cliquer ici
Les versions intégrales des interviews  
de Pierre Andrieux Laclavetine et Annie Grillon




Des souvenirs  :

Raymonde Bouchon (épouse Brunet), se souvient être "montée" à Paris en 1947 ou 1948 avec son oncle Jean Bouchon et Georges Molinaro (le père de Édouard), qui lui amenait du linge et du ravitaillement. Édouard habitait rue Monge.. 

Rechercher dans ce blog

S'abonner pour recevoir les nouveaux articles